Dédié à la recherche en sciences de gestion, le CERAG (Centre d’Etudes et de Recherches Appliquées à la Gestion, EA 7521) est un centre de recherche de référence dans son domaine en France. Il est rattaché à l’Université Grenoble Alpes (UGA) et fait partie du Pôle de recherche en Sciences Sociales de la communauté d’universités et établissements Université Grenoble Alpes. Outre les locaux occupés dans les différentes institutions partenaires, l’unité est dotée d’une infrastructure propre dans un bâtiment entièrement rénové sur le campus de Saint-Martin d’Hères.

Le laboratoire, créé en 1985, fédère tous les chercheurs en sciences de gestion dans son environnement régional. En 2018, il rassemble 86 membres permanents ainsi que 68 doctorants de l’école doctorale qui lui est adossée, l’Ecole Doctorale en Sciences de Gestion – EDSG n° 275. Les membres permanents proviennent pour l’essentiel de nos partenaires académiques de l'environnement grenoblois.

Le CERAG se situe au sein d’un site particulièrement actif en matière d’enseignement supérieur et de recherche, Grenoble étant l’une des villes universitaires les plus importantes en France. Par ailleurs, la communauté d’universités et établissements Université Grenoble Alpes a été labellisée IDEX, projet dont le laboratoire est partie prenante. Pour s’intégrer dans cet environnement propice à la recherche et éminemment interdisciplinaire, le CERAG a fait récemment le choix ambitieux de se restructurer en trois axes de recherche articulés autour de thématiques transversales en lien avec le projet IDEX :
 


Cette restructuration de fond a comme objectif de favoriser le dialogue entre les disciplines autour desquelles le laboratoire était structuré dans le passé (finance, marketing, systèmes d’information et flux, gestion des ressources humaines, management, entrepreneuriat et innovation) et d’exploiter ainsi les synergies afférentes. La visibilité et l’attractivité des domaines d’expertise du laboratoire s’en trouvent ainsi renforcées, que ce soit auprès des chercheurs d’autres laboratoires, au niveau du site de Grenoble ou au niveau national, ou auprès des entreprises. Les recherches menées au sein de ces axes thématiques structurants sont diversifiées de par les thématiques abordées (fondamentales ou appliquées) et de par les méthodologies employées (de nature théorique ou empirique, quantitative ou qualitative).

Le CERAG a été particulièrement bien évalué en 2014 par le HCERES, qui a mis en avant la « dynamique très positive engagée sur le contrat précédent en matière de qualité des supports de publication et du nombre de publications », l’implication « remarquable dans des projets de recherche nationaux et internationaux », l’activité d’encadrement doctoral « très forte et de haut niveau », la « très bonne » insertion de l’unité dans son écosystème socio-économique, se matérialisant par des « contacts nombreux avec un grand nombre d’entreprises et de pôles de compétitivité, ainsi que la création de chaires de formation et de recherche », et plus généralement la « capacité à exploiter les synergies entre les multiples activités menées au sein de l’unité et à créer un environnement propice à la recherche ».

Avec la nouvelle restructuration du laboratoire, cette dynamique se poursuit et se renforce. Ces dernières années, les publications continuent d’afficher une montée en qualité, notamment dans des revues hautement classées. Les contrats de recherche, les activités de recherche contribuant à l’impact du laboratoire sur l’environnement social, économique et culturel, ainsi que les soutenances de thèses, sont nombreux et ce au sein de chacun des axes de recherche. En particulier, le CERAG développe une vraie culture projet, comme l’atteste l’investissement d’envergure de ses membres dans les projets « Cross-Disciplinary Programs » (CDP), projets interdisciplinaires phares de l’IDEX, comme le projet « Risk », « Need for IoT », « Cybersecurity Institute » ou « Cosmethics ». Les membres du laboratoire sont également porteurs de nombreux projets IDEX de type « Initiatives de Recherche Stratégiques » ainsi que de projets ANR. Ces projets de recherche représentent une excellente opportunité pour renforcer les trois axes thématiques structurants que le laboratoire s’est donné pour ambition de développer, ainsi que pour trouver des nouvelles sources de financement pour les thèses de doctorat. Ces succès s’accompagneront à l’avenir d’une encore plus grande ouverture à l’international et d’une présence encore plus accrue sur des thèmes transversaux répondant aux aspirations du XXIème siècle.


Radu Burlacu
Directeur du CERAG