mots_cles.png

L’axe « Anticipation et gestion des risques » comporte 64 membres, spécialistes en comptabilité, finance, marketing, systèmes d’information et supply chain management. Son objectif est de construire des connaissances fondamentales et actionnables sur le risque dans ses dimensions d’anticipation, de prévention, d’évaluation, de gestion et d’intégration.

Les recherches s’articulent autour des thématiques suivantes :
  • Les risques en lien avec l’information : conditions d’émergence et conséquences de l’asymétrie informationnelle

L’asymétrie d’information est une des situations pouvant conduire les entreprises à prendre des décisions erronées car basées sur des informations incomplètes. Ce risque est abordé sous différents angles complémentaires : les risques pour des gestionnaires de patrimoine de baser leur décision d’investissement sur une asymétrie d’information ; les enjeux financiers et opérationnels d’une déformation et d’un non partage des informations au sein des chaînes logistiques inter-organisationnelles ; le rôle de la diversification du risque dans le cas d’asymétrie de l’information ; la production et la communication d’informations financières et comptables comme modérateur ou pas de l’asymétrie informationnelle, le management de l’information inter et intra organisationnel pour supporter les processus de décisions industriels et logistiques.

  • Les risques en lien avec l’innovation : la contribution des signaux faibles et le besoin de modes de financements spécifiques

Innover comporte des risques : les projets d’innovation peuvent échouer partiellement ou totalement, les produits/services innovants peuvent plus ou moins rencontrer le succès commercial. Une des questions qui se pose est de savoir dans quelle mesure on peut anticiper mais aussi prévenir (réduire/limiter) ces risques. Ainsi, les recherches portent sur l’anticipation des risques par la recherche et l’interprétation de signaux faibles. La problématique des modes de financement innovants est également abordée : comment financer ses stratégies d’innovation sans dévoiler des projets confidentiels grâce notamment à des modes de financement disruptifs ?

  • La mesure du risque, la prime de risque et les autres méthodes de détection et réduction du risque

Dans l’exercice de mesure du risque, l’évaluation ou la calibration de la prime de risque constitue une question récurrente en finance et un débat en comptabilité. Elle implique à la fois la recherche, et la possibilité de caractériser le lien entre la rentabilité d’un projet financier ou opérationnel et l’ensemble des risques auxquels il est exposé. Mais il convient également de s’intéresser à la manière dont le risque est compris et traité par divers acteurs comme les investisseurs, les clients ou encore les managers.

  • Les risques liés à l’impact des perceptions de l'information et leur prise en compte dans les décisions

L’incertitude associée au risque est largement induite par le facteur humain qui, à travers la perception des situations, la mise en place de stratégies d’actions personnelles ou collectives va percevoir et gérer le risque de manières très différentes. Les recherches portent sur l’impact des heuristiques de raisonnement face aux situations d’asymétrie informationnelle ou d’incertitude informationnelle issue de la comptabilité (au sens large) et également dans le domaine commercial et marketing.