Recherche

Quelles stratégies de financement pour les entreprises innovantes ?
Les start-up représentent un fort potentiel pour l’économie mais beaucoup ne parviennent pas à dépasser « la vallée de la mort », c’est-à-dire à survivre au-delà de leur troisième ou quatrième année d’existence, faute des financements adéquates. Le projet de recherche FINNOV vise à mieux comprendre le processus de financement des start-up pendant la période d’amorçage afin d’améliorer leur financement et donc de soutenir leur croissance pour leur permettre d’être les gazelles de demain, voire les licornes d’après-demain.

L’originalité de cette recherche est de mener une analyse considérant simultanément la demande et l’offre de financement, tout en intégrant l’humain de manière centrale dans la réflexion. Ceci nous permettra d’obtenir une vision complète des stratégies de financement et non pas seulement celle de l’un des acteurs concernés comme c’est le plus souvent le cas dans les recherches passées. Le projet FINNOV est ancré dans le champ de la finance entrepreneuriale et vise à mettre en évidence la complémentarité des théories financières classiques et des théories cognitives en étudiant simultanément les notions de rationalité et de perception cognitive des agents. Nous pourrons ainsi favoriser une meilleure compréhension mutuelle des acteurs (dirigeants et financeurs) quant à leurs besoins et méthodes respectives, au-delà d’objectifs financiers purs.

Notre méthodologie s’appuie sur une approche mixte. Dans un premier temps, nous réaliserons des entretiens qualitatifs auprès de 20 start-up et de leurs financeurs afin de pallier les manques de la littérature concernant l’étude simultanée de la vision des dirigeants et des financeurs. Notre deuxième phase de recherche s’appuiera sur l’administration d’un questionnaire quantitatif auprès de 200 start-up avec pour objectif de valider et de généraliser les premiers résultats de la phase qualitative.

Le projet FINNOV vise trois objectifs principaux : (i) construire un modèle de financement des entreprises innovantes, lequel pourra servir de base pour de futures recherches sur le financement d’autres types d’entreprises (TPE, PME non innovantes) et d’autres financeurs (par exemple les plateformes de financement par la foule - crowdfunding), (ii) intégrer plus fortement les théories cognitives en finance entrepreneuriale pour étudier les stratégies de financement des start-up ; (iii) publier dans des revues de référence et favoriser la mise en réseau des chercheurs et praticiens.

Le projet FINNOV s’appuie sur une équipe de chercheurs fortement complémentaires. La porteuse de projet a développé une solide expertise de recherche en entrepreneuriat sur le terrain des start-up et les membres de son équipe apporteront à la fois des compétences en finance et en ressources humaines, nécessaires à l’analyse croisée des théories financières classiques et des théories cognitives. Le soutien de deux partenaires privés, spécialistes de l’écosystème des start-up, assurera à la fois un accès au terrain efficace et un ancrage nécessaire dans les problématiques managériales actuelles sur les thématiques étudiées.
Mis à jour le 20 avril 2020